jeudi 15 juin 2017

Robert BLANC, exposition Galerie Patrick BARTOLI


Hier soir, vernissage émouvant rue Sainte, pour l'accrochage des oeuvres de Robert BLANC (1949 - 2016), dans la galerie de Patrick Bartoli. Des amis artistes, des fidèdes, le galeriste Jean KLEPAL  qui exposa Robert dans sa galerie de La Gare de Bonnieux, une des filles de Robert Blanc, Inari, styliste installée à Marseille et beaucoup d'amateurs étaient venus rendre hommage à l'artiste.

Des oeuvres dessinées à l'encre sur papier, des caissons lumineux et des reliefs en balsa incrustés de   marqueteries en bois de pin,  réalisés sur une période de presque vingt ans. 


L'oeuvre de Robert BLANC est singulière, il s'est fabriqué une Cosmogonie, un mythe des origines inspiré des arts  et des civilisations premiers. Il montre la naissance de l'humanité et le récit de ses aventures.


caissons lumineux
Détail de dessin à l'encre sur papier marouflé sur bois de balsa




Pinceaux et traces d'encre sur papier buvard

Pour lire plus d'informations et voir davantage d'oeuvres, il faut aller sur le blog de Robert BLANC:
http://robertblanc.blogspot.fr/
 et regarder ce film tourné en 2008 pour la galerie Lélia Mordoch, sa galerie parisienne. Robert y présente certains de ses travaux (Si je ne m'abuse, on aperçoit furtivement son ami Jean-Jacques Ceccarelli au début du film)


Vidéo réalisée à l'occasion de l'expo "Tattoo", galerie Lélia Mordoch

Robert BLANC

Exposition du 15 juin au 8 juillet
Galerie Patrick BARTOLI
81, rue Sainte
13007 Marseille
04 91 54 20 17  -  06 22 02 62 04
 
Quelques liens:
Galerie Patrick Bartoli: http://www.patrickbartoli.fr/fr/
 

Pas perdus, Marseille

 A gauche le Mucem, à droite la Major, derrière l'Evêché, si, si ...
 La Major, de dos, en retard pour voir passer les Beatles
 Open bar à un coin de rue
 Vers le Vieux Port marche à l'ombre
Traversée du Vieux Port en ferry-boat cinquante centimes

vendredi 9 juin 2017

Robert BLANC exposition galerie BARTOLI (Marseille), juin - juillet 2017

La galerie BARTOLI  propose la première exposition des oeuvres de Robert BLANC depuis son décès.  Je suis personnellement heureuse de cette occasion de voir et de revoir  le travail de Robert et qu'un  hommage lui soit rendu par une galerie.  
Exposition du 15 juin au 8 juillet

VERNISSAGE le 14 juin de 17h à 21h 

Galerie Patrick BARTOLI
81, rue Sainte
13007 Marseille
04 91 54 20 17  -  06 22 02 62 04

Ci-dessus, "La Danse", six figures dessinées à l'encre de chine sur papier, marouflées sur un volume en bois de balsa. 36 x 16 x 3,5 cm (pièce).  2007

Ci-dessous, une sculpture de la série "Déesses", marqueterie de bois, 24 x 24cm. 1998
Plus d'informations sur le site de la Galerie Patrick BARTOLI

vendredi 26 mai 2017

Seasick Steve, Espace Julien, Marseille ( 23 mai 2017)



La salle de l'Espace Julien était comble pour accueillir Seasick Steve et son batteur, qui, à deux,  produisent un son plein, rythmé et généreux ! Il s'est étonné d'un public si nombreux alors qu'il n'était jamais venu à Marseille auparavant ... Un public quelque peu "wild" par moments ... (je confirme; "wild" et même parfois "lourdingue"!).  Côté scène, Seasick Steve est  chaleureusement sympathique et il offre tout ce qu'il peut au public ... Il invite une spectatrice à le rejoindre sur scène pour lui chanter personnellement sa ballade sentimentale, et repart ensuite de plus belle dans des morceaux diablement énergiques, les amplis jetant le son au maximum...
Quelqu'un (du Rugby Club de Six-Fours (je l'en remercie)) a filmé la première partie du concert et l'a mise en ligne sur youtube. On peut y accéder par ce lien :
https://www.youtube.com/watch?v=ipcZRmUfT8M

Post-scriptum : pour Maurice !

jeudi 18 mai 2017

Ce cher Baudelaire

Les Fleurs du Mal - 1857



Ciel brouillé
On dirait ton regard d'une vapeur couvert ;
Ton oeil mystérieux (est-il bleu, gris ou vert ?)
Alternativement tendre, rêveur, cruel,
Réfléchit l'indolence et la pâleur du ciel.

Tu rappelles ces jours blancs, tièdes et voilés,
Qui font se fondre en pleurs les coeurs ensorcelés,
Quand, agités d'un mal inconnu qui les tord,
Les nerfs trop éveillés raillent l'esprit qui dort.

Tu ressembles parfois à ces beaux horizons
Qu'allument les soleils des brumeuses saisons...
Comme tu resplendis, paysage mouillé
Qu'enflamment les rayons tombant d'un ciel brouillé !

Ô femme dangereuse, ô séduisants climats !
Adorerai-je aussi ta neige et vos frimas,
Et saurai-je tirer de l'implacable hiver
Des plaisirs plus aigus que la glace et le fer ? 
poème inspiré par Marie Daubrun 
Le Poison
Le vin sait revêtir le plus sordide bouge
      D'un luxe miraculeux,
Et fait surgir plus d'un portique fabuleux
      Dans l'or de sa vapeur rouge,
Comme un soleil couchant dans un ciel nébuleux.


L'opium agrandit ce qui n'a pas de bornes,
      Allonge l'illimité,
Approfondit le temps, creuse la volupté,
      Et de plaisirs noirs et mornes
Remplit l'âme au delà de sa capacité.


Tout cela ne vaut pas le poison qui découle
      De tes yeux, de tes yeux verts,
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers...
      Mes songes viennent en foule
Pour se désaltérer à ces gouffres amers.


Tout cela ne vaut pas le terrible prodige
      De ta salive qui mord,
Qui plonge dans l'oubli mon âme sans remords,
      Et charriant le vertige,
La roule défaillante aux rives de la mort!

poème inspiré par Marie Daubrun 

XXXVII 
 "Que diras-tu"
Que diras-tu ce soir, pauvre âme solitaire,
Que diras-tu, mon coeur, coeur autrefois flétri,
A la très-belle, à la très-bonne, à la très-chère,
Dont le regard divin t'a soudain refleuri ?

[...]

John Cale, "Fear is a man's best friend"

John Cale,   "Fear is a man's best friend", album Fear, 1974